mercredi 10 juin 2015

Zoom sur... #13 - AnnaJo Janisz

Zoom sur... AnnaJo Janisz



Cette semaine j'ai le plaisir de vous faire découvrir AnnaJo Janisz, auteur que je vous ai fait découvrir en chroniquant son livre "Dans le ventre bouillant des Amériques, Tome 1". C'est avec une infini gentillesse qu'elle a accepté de répondre à mes questions juste pour vous. Je vous laisse la découvrir.

*****

- Peux-tu nous décrire ton univers en quelques mots ?

L’imaginaire et la poésie ont toujours fait partie de ma vie. Que ce soit par le dessin, la musique, la peinture ou l’écriture, j’ai toujours aimé créer. Transmettre des émotions. Mettre en forme toutes les histoires qui vivent dans ma tête pour les partager, faire vibrer ceux qui les lisent. 

- Peux-tu me raconter pourquoi et comment tu as commencé à écrire ?

J’ai commencé à écrire à douze ans. Des journaux intimes d’abord. Née en Pologne, je suis arrivée en France enfant et, même si j’ai vite appris à parler français, je n’arrivais pas à m’intégrer. L’écriture est devenue pour moi un refuge, un endroit douillet où on ne pouvait pas m’atteindre. Mon cocon. Les autres enfants jouaient avec des billes, des poupées. Moi, mon imagination me suffisait.

- Tu es une baroudeuse, as-tu toujours aimé voyager ? Qu’est-ce qui t’as poussé à coucher ton expérience sur papier?

J’ai toujours ressenti, au fond de moi, l’appel du large. Aller plus loin, respirer de nouveaux horizons. M’aventurer hors des sentiers battus. Mais j’avais aussi peur de partir, tout laisser. Pour découvrir quoi ? La peur de l’inconnu me pétrifiait. J’ai d’abord voyagé accompagnée. Puis, à 30 ans, j’ai découvert le « couchsurfing » (communauté internet de voyageurs qui s’entraident, hébergent ou sont hébergés par d’autres voyageurs, gratuitement) et j’ai commencé à voyager seule. Il y a eu la Scandinavie, l’Europe de l’Est, l’Amérique latine, et enfin, l’Asie du Sud-Est. Ce que j’ai appris dans ces voyages était trop précieux, trop intense, trop merveilleux pour que je ne le partage pas. Alors, j’ai commencé à tenir un blog de voyage et à raconter mes expériences. Je voulais transmettre à d’autres tout ce que le voyage m’avait enseigné. Car le voyage est le meilleur des professeurs.

- Dans ton premier récit de voyage, quel est le passage qui t’as le plus marqué ? Pourquoi ? 

C’est tous les gens que j’ai rencontrés et qui m’ont aidée lorsque, sans argent, j’ai du retourner en catastrophe à l’ambassade de France à Managua, capitale du Nicaragua, après le vol de mes affaires et l’escroquerie de ma carte bleue. J’ai pu voir que peu importe l’endroit où l’on est, il y a toujours quelqu’un pour nous aider. Malgré tout. 

- Quels sont les pays/lieux que tu nous feras visiter dans le tome 2 ?

Il y aura un bref passage en Colombie puis en Équateur, ainsi qu’un séjour plus marqué au Pérou et en Bolivie. Le Brésil sera la fin de mon périple avec un séjour très court avant de rentrer en Europe. 

- Tu as commencé à publier un roman de science-fiction sur le site wattapad.com, peux-tu nous en dire plus ?

Sur une Terre dématérialisée et ravagée suite à une guerre énergétique terrible qui a rendu incontrôlables les énergies telles que l’électricité, l’humanité est composée d’êtres mi-humains, mi-robots qui luttent pour survivre. Ces êtres robotisés développent un procédé pour se recharger énergétiquement et se séparer quelques instants de leur corps. Leur rêve est de se libérer de ce corps, source de toutes les douleurs, afin de devenir un esprit pour toujours. Au-dessus de la Terre vit Enyra. Reliée à son corps seulement par un cordon d’argent, elle est destinée à devenir une Sans-Corps afin de rejoindre le monde des Esprits, Immatéria. Enyra est persuadée que vivre sans corps est la fin de la souffrance, la béatitude éternelle. Mais certains événements et une découverte capitale vont remettre tout en question.

- Quels sont tes projets à court terme ? A long terme ?

À court terme, je fais la promotion de mon ebook récit de voyage et je vais débuter sous peu une formation en webdesign/graphisme dans le Sud de la France. Pour pouvoir travailler de n’importe où et donc, continuer à voyager ! À long terme, je souhaite partir vivre en Uruguay. Et continuer à écrire cela va de soi !

- Un petit mot pour conclure ?

Ce sera un conseil et un encouragement : qu’importe ce que les autres disent, ne les laissez pas vivre pour vous. Ne rêvez pas votre vie ; vivez vos rêves. En étant heureux, vous rendrez les autres heureux alors : foncez.

*****

Envie d'en savoir encore plus sur AnnaJo Janisz ? Suivez la sur les réseaux sociaux. 

     

Vous souhaitez visiter son blog ? 


Retrouvez son roman sur Amazon.fr (cliquer sur l'image)


Avez-vous son récit de voyage ? Qu'en avez-vous pensé ? 
Un grand merci à AnnaJo qui nous invite au voyage par le biais de son roman

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ta chronique ! Je constate avec un certain embarras que j'avais omis de te remercier....... Chose arrangée. MERCI pour ta confiance, je suis ravie que tu aies aimé mon livre et honorée d'avoir été interviewée par tes soins. (Je ne sais plus si nous nous tutoyons ou vouvoyons... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tes questions sont des "tu", mais je ne sais plus si au final c'était 'tu' aussi :) En tout cas, vraiment honorée d'avoir été chroniquée et interviewée par toi.

      Supprimer

Amazon.fr